Restaurants : "La mise en place de QR codes peut simplifier la tâche"



Alors qu’aucune date de reprise n’est encore fixée, le protocole censé permettre une possible réouverture des restaurants se précise. La mise en place d’un système de QR codes comme système de traçage est proposée.



Déjà quatre mois de fermeture. Alors que les autorités mènent en ce moment des discussions avec les restaurateurs pour définir les conditions d’une possible réouverture, plusieurs mesures proposées font leur chemin. C’est notamment le cas du QR code comme système de traçage, comme l’explique Franceinfo.

Chaque établissement pourrait disposer de son propre code spécifique, que les clients devraient scanner lors de leur passage. Le dispositif reposerait sur l’application Tous AntiCovid, qui aurait pour rôle de signaler aux utilisateurs d’éventuelles détections de cas positifs, et ainsi les inviter à se faire tester et s’isoler. Ce qui devrait permettre, aussi, de remonter les chaînes de contamination.

"Les carnets de prise de rendez-vous, c’était archaïque, explique le restaurateur parisien Stéphane Manigold, à la tête de quatre établissements, à France 3 Paris IDF. J’estime que c’est une bonne chose, la mise en place de QR codes va moderniser le système et peut simplifier la tâche. Certes ce genre de débats suscite parfois beaucoup de passions, c’est comme le carnet vaccinal par exemple. Mais en tant que restaurateurs, on n’a pas un rôle de police, l’idée est juste de renseigner les coordonnées."

"On est dans le dialogue pour préparer la sortie de crise"

Si le dispositif peut poser question en termes de libertés individuelles, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) s'est dite favorable à l'utilisation des QR codes dans les lieux recevant du public. "La CNIL prend acte de ce que les utilisateurs conserveront la possibilité de ne pas utiliser l’application « TousAntiCovid », y compris dans l’hypothèse où l’enregistrement des visites constituerait une obligation pour les personnes concernées, dès lors que deux dispositifs, l’un numérique (codes QR), l’autre non numérique (par exemple un cahier de rappel) seraient mis à leur disposition par les responsables des établissements visés", estime en effet l’autorité dans un avis rendu public le 15 février, citant notamment une absence de géolocalisation.

Cliquez sur ce lien pour lire l'article complet https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/restaurants-la-mise-en-place-de-qr-codes-peut-simplifier-la-tache-1990273.html