Rando | La rivière Couleuvre

Le Prêcheur, Martinique, 972

Voir le trajet


Accueil > Blog > Annuaire > Martinique > Tourisme > Randonnées


  • Difficulté : *
  • Longueur du parcours : 2 x 1.9 km
  • Temps de marche : 2 heures (aller-retour)
  • Dénivelé : + 240 m


Sur le sentier qui mène à la cascade, si vous ouvrez l'oeil, vous pourrez peut-être apercevoir la mygale. Elle se déplace sur les troncs et sur les branches des arbres mais aime bien se poser sur les fleurs de balisier. Pas de panique, même si elle est impressionnante, l'Avicularia Versicolor n'est pas venimeuse. Elle se nourrit d'insectes et autres minuscules animaux. Cette espèce est protégée, tout prélèvement est donc formellement interdit et sévèrement puni.


Randonnée de la rivière Couleuvre

Un petit coup de fraîcheur, quelques minutes d'effort avant d'atteindre la récompense au bout du chemin. Une balade familiale qui conduit le randonneur au pied d'une des plus hautes cascades de la Martinique.


Point de départ

Aire de stationnement de l'Anse Couleuvre.


Itinéraire

En contrebas de l'aire de stationnement, prenez le petit chemin qui part à droite avant la rivière. Suivez le sentier qui monte dans un sous-bois de cacaoyers. La piste serpente dans la forêt et croise à plusieurs reprises le cours d'eau. Sur le chemin, vous remarquerez la taille assez impressionnante des arbres.

Après un peu moins d'une heure de montée dans une magnifique forêt peuplée de zamanas, bois rivière et autres arbres imposants, vous arrivez à la cascade dont l'eau coule dans un petit bassin qui fera le plaisir des candidats à la baignade. Revenez par le même chemin.


Ville du Prêcheur

Le Prêcheur est une commune française, située dans le département de la Martinique.

Ses habitants sont appelés les Préchotins.

Son nom viendrait d'un rocher, aujourd'hui immergé, dont la forme curieuse dessinait un prédicateur en chaire. Disputé par les Anglais qui tentèrent d'y débarquer à plusieurs reprises, et notamment à Fonds Canonville en 1694, ce coin de côte du nord-Caraïbe brillait de l'activité de Saint-Pierre dont elle était la terre nourricière. Les colons qui l'occupaient résistèrent victorieusement à une autre attaque anglaise en 1666.

*Source : fr.wikipedia.org