Rando | Les crêtes du Cournan

Le Morne-Rouge, Martinique, 972

Voir le trajet


Accueil > Blog > Annuaire > Martinique > Tourisme > Randonnées


  • Difficulté : ***
  • Longueur du parcours : 8.5 km
  • Temps de marche : 4 heures
  • Dénivelé : + 470 m

Randonnée des crêtes du Cournan

Une randonnée sportive sur les contreforts du morne Jacob. Une véritable immersion dans la luxuriante forêt tropicale avec en récompense de beaux panoramas.


Point de départ

Quartier Mackintosh au Morne-Rouge


Itinéraire

Partez sur la petite route bétonnée qui descend dans la vallée et tournez à gauche à la première bifurcation. Continuez sur le chemin qui traverse la rivière puis arrive dans une grande clairière. Avancez jusqu'à la lisière et tournez à droite. Le sentier commence à monter doucement puis la pente se fait de plus en plus forte. La longue ascension dure plus d'une heure, elle vous permet d'accéder aux crêtes du Cournan, sur ce chemin qui permet de profiter de la vue panoramique sur la montagne Pelée à droite, ou sur la vallée du Lorrain et la côte Nord-Atlantique à gauche.

Continuez sur cette succession de creux et de bosses jusqu'au sommet du morne la Piquonne.

A la bifurcation, partez à gauche, et continuez d'avancer sur la crête. Au croisement suivant, tournez à droite sur le sentier qui plonge vers la vallée.

Après avoir traversé quatre cours d'eau, vous arriverez au canal de Sainte-Cécile que vous longerez jusqu'à la bananeraie. Poursuivez dans la même direction sur le chemin d'exploitation de la bananeraie. A la bifurcation suivante, prenez à gauche, puis à droite, vous êtes dans une grande allée qui arrive sur la RN3, derrière l'ancienne conserverie.


Ville du Morne-Rouge

Le Morne-Rouge est une commune française, située dans le département de la Martinique. Ses habitants sont appelés les Rubi-mornais (ou les Péléens car la commune se trouve sous la montagne Pelée).

La commune a été créé en 1888 à la suite du démembrement de la commune de Saint-Pierre. 

À 450 m d'altitude, la commune s'agrippe sur les contreforts de la montagne Pelée. Elle garde un nom probablement inspiré par la couleur rouge de la terre où les bananes et les ananas trouvent leur cadre naturel. Elle a également souffert de l'éruption de la montagne Pelée en 1902.

*Source : fr.wikipedia.org