Cap Macré

Sainte-Anne, Martinique, 972

Voir le trajet

         



Plage Cap Macré

Le Cap Macré est un des derniers paradis perdus de la Martinique. Une plage qui se mérite d'ailleurs car l'accès n'en est possible que par un chemin caillouteux et parfois accidenté. Mais, une fois passée cette étape vous comprendrez à quel point l'effort n'était rien comparé à ce qui vous y attend.

Une longue plage de sable blanc, fin. Une mer calme, turquoise, avec quelques effets plus sombres, une vue à vous couper le souffle avec, vers le large ces vagues venant se briser sur une des rares barrières de corail de la Martinique.

Vous pourrez facilement vous installer à l'ombre des arbres de la forêt qui borde la plage sur toute sa longueur. Et pour couronner le tout et en faire un endroit totalement parfait, de par son accès difficile, cette plage n'est que peu fréquentée. Profitez !

* Source : plages.mq


Ville de Sainte-Anne

Sainte-Anne est une commune française située dans le département de la Martinique.

En 1690, une chapelle est édifiée pour les 700 habitants qui vivent autour d'une dizaine d'exploitations sucrières ; la culture de la canne à sucre couvre l'essentiel des terres cultivables. Elle est incendiée par les Anglais et reconstruite en 1730. La charmante église "Notre Dame" est détruite à nouveau, cette fois par un cyclone, en 1817. La reconstruction s'achèvera en 1829. En 1866, elle est agrandie et embellie. En 1991, la municipalité entreprend de gros travaux pour la rénovation du clocher. Elle a été restaurée en 1994 par la municipalité.

L'église Notre-Dame de Sainte-Anne est inscrite à l'inventaire des monuments historiques (c'est l'une des plus anciennes églises de la Martinique).

Le Calvaire qui escalade le morne derrière l’église est le lieu de culte le plus fréquenté à Sainte-Anne après l’église. Chaque année, en septembre, plus de 5000 pèlerins viennent y accomplir le pèlerinage de la Salette.

* Source : fr.wikipedia.org