La boucle de Sainte-Cécile

Le Morne-Rouge, Martinique, 972

Voir le trajet

Menu de navigation
    
 


  • Difficulté : ***
  • Longueur du parcours : 11.5 km
  • Temps de marche : 6 heures
  • Dénivelé : + 600 m

Présentation

Un parcours en boucle pour les sportifs, l'ascension du morne la Caillerie conduira le randonneur au pied du morne Jacob. La descente se fera depuis le morne la Piquonne, sur un sentier qui longe un canal d'irrigation.

Point de départ

Depuis la RN3, derrière l'ancienne conserverie d'ananas, entrée face au restaurant "La Chaudière".

Itinéraire

Avancez tout droit sur le chemin jusqu'au hangar de conditionnement de bananes et bifurquez à droite puis à gauche pour monter dans une vallée bétonnée au bout de laquelle vous tournerez une nouvelle fois à gauche. Avancez tout droit. Là, vous marchez vers une maison coloniale juchèe sur un plateau en haut d'une colline. Avancez en restant sur la droite et à la bifurcation, prenez le chemin le plus à gauche qui passe en surplond d'une bananeraie. Continuez tout droit, et à la prochaine bifurcation, prenez le sentier qui part à droite et qui monte le long d'une lisière pour s'enfoncer un peu plus loin dans la forêt.

Restez sur ce sentier qui grimpe dans une luxuriante forêt hygrophile. Après deux heures de marche, vous arrivez au sommet du morne la Caillerie. Le chemin qui part à droite descend vers la trace de Jésuites. Partez à gauche pour continuer vers le morne Jacob. La piste continue entre collines et vallées; la dénivellation de plus en plus forte sur cette portion menant au sommet du morne jacob donne à certains passages des allures d'escalade.

Plus loin, le sentier émerge de la forêt et arrive à une bifurcation sur une crête. Tournez à gauche. Après quelques pas, vous arriverez sur une portion très abrupte sur laquelle a été installée une main courante. Continuez sur le sentier qui longe la crête et qui de temps en temps, à la faveur des trouées dans la végétation offre de belles vues panoramiques. A la prochaine bifurcation, tournez à gauche pour redescendre.

Dans cette portion, la végétation est différente, les lauriers et bois rivière composent le gros de la forêt qui est moins dense.

En bas de la pente, le sentier traverse quatre cours d'eau avant d'arriver à un ouvrage en pierre qui permet de capter l'eau de la rivière. Vous êtes sur le canal de Sainte-Cécile. Poursuivez sur le sentier qui sort de la forêt pour arriver sur le chemin d'exploitation d'une bananeraie. Marchez le long de la plantation sans bifurquer. Un peu plus loin, vous marcherez dans une large allée, entre la plantation à droite et un bassin à gauche. A la bifurcation, prenez à gauche, puis à droite pour vous retrouver sur la petite route qui mène sur la RN3. Vous êtes de nouveau derrière le hangar de l'ancienne conserverie, la randonnée s'arrête là.